La Technique F. M. Alexander pour les musiciens

Coordination, Sonorité, Rythme

Formateur : Pedro DE ALCANTARA

La Technique F. M. Alexander est une méthode de conscience psychomotrice développée par le comédien, pédagogue et écrivain australien Frederick Matthias Alexander (1867-1955). Ses principes de base sont les suivants :

  • l’unité fondamentale du corps et de l’esprit ;

  • l’importance de la conception que chaque individu se bâtit pour naviguer le monde (ce que l’individu considère bon ou mauvais, important ou sans importance, agréable ou désagréable, approprié ou inconvenable . . .) ;

  • l’importance de la perception sensorielle et des filtres que chaque individu utilise pour “voir” ou “ne pas voir”, “ressentir” ou “ne pas ressentir” quelque chose ;

  • l’importance de l’orientation dans l’espace (en posture et en mouvement, et en réaction aux différentes situations du quotidien) ;

  • et l’importance de “savoir ne rien faire” ou de développer le lâcher-prise et le recul pour mieux agir face à un stimulus quelconque.

La Technique F. M. Alexander est enseignée dans nombreux conservatoires de musique, théâtre et danse partout dans le monde, y compris le Conservatoire de Paris, la Royal Academy of Music (Londres), Juilliard (New York), Royal Conservatoire of Scotland (Glasgow) . . .

Les objectifs du stage : Permettre au stagiaire d’obtenir ou approfondir les bases de la Technique F. M. Alexander  et les appliquer sur les différentes dimensions de son travail de musicien : sonorité, rythme, improvisation, pratique quotidienne . . .

Programme pédagogique : huit séances de 4 heures chacune, 32 heures au total

1. Les bases de la coordination. Résistance et mobilité du corps tout entier ; savoir diriger ses énergies ; savoir établir des oppositions entre forces antagonistes (dans le corps, dans la voix…). Equilibre : savoir le perdre. Stress : savoir le contourner. Le « circuit de connexion » entre les parties du corps, le corps et l’esprit, l’instrumentiste et son instrument, le musicien et la créativité.

2. Etude des articulations (cou, ceinture scapulaire, bras, mains, doigts, bassin, genou, cheville). Exercices traditionnels de la Technique F. M. Alexander : position du singe, position de l’escrime, l’utilisation des bras et des mains sur différents supports.

3. Entretien de la coordination en permanence. Large éventail d'exercices à pratiquer seul, à la maison, en voyage, en répétition…

4. L’objet, professeur de coordination. Manipulation consciente des objets du quotidien (balais, ballons, livres, portables, étuis d’instrument, pupitres…) pour l’amélioration de la coordination dans tous ses aspects. Ensuite, passage de l’objet quotidien à l’instrument musical, lui aussi guide de la coordination de chacun.

5. Le rythme. Les trois énergies rythmiques : préparation, appui, détente. Utilisation de la parole et du geste pour mieux comprendre la structure rythmique du langage musical. Premiers pas vers une approche prosodique du geste et de la musique.

6. La sonorité, phénomène oscillatoire. La perception du son, deux attitudes: « acquisitive » ou « réceptive ». L’écoute comme phénomène spatial et psychologique. Perception de l’acoustique de chaque environnement, perception de sa réponse psychomotrice et esthétique à l’acoustique de l’environnement. Connaître le fonctionnement de l’oreille. Exercices d’application universelle.

7 La voix. Sonorité, coordination, expression, parole, respiration. Le rapport entre la coordination du corps tout entier et l’utilisation de la voix. Des exercices basés sur des cris et des chuchotements ; la « messa di voce » (exercice vocal traditionnel sur le crescendo et le diminuendo) ; les registres vocaux en parole et en chant (voix « de poitrine », voix « de falsetto »). Se servir d’un texte parlé, chanté ou improvisé pour mieux se coordonner : le texte en tant que « plan de route » vocal et psychomoteur.

8. L’improvisation. L’improvisation en tant que défi psychophysique et artistique ; en tant que découverte et exploration ; en tant que méthode de travail permanente.

Récapitulatif du stage, questions, réponses.

 

Bibliographie du stage

 

Alexander, Frederick Matthias : « L’usage de soi » (Editions Contredanse)

Billeter, Jean François : « Leçons sur Tchouang-Tseu » (Editions Allia)

De Alcantara, Pedro : « La Technique Alexander pour les musiciens » (Alexitère Editions)

De Alcantara, Pedro : « La Technique Alexander : principes et pratique » (Editions Dangles)

De Alcantara, Pedro : « The Integrated String Player : Embodied Vibration » (Oxford University Press)

Stanislavski, Constantin : « La Construction du personnage » (Editions Pygmalion/Gérard Watelet)

Von Kleist, Heinrich : « Sur le Théâtre des Marionnettes » (Editions Mille et Une Nuits)